Un Autre discours sur l’illettrisme

Home   /   Un Autre discours sur l’illettrisme

Aucune des tentatives humanitaristes bien pensantes ou autre n’a pu venir à bout du racisme, du machisme, de la mode de la facilité et de l’ignardise ou de la violence en usant du discours binaire partout porté aux nues dans les médias, sans augmenter le déficit de raisonnement qui s’en induit.

Nous proposons à nos élèves, qui très vite en comprennent l’enjeu, une étude du discours et du mode de penser ternaire où très vite des solutions à leurs problèmes leur apparaissent envisageables à plus ou moins brève échéance.

Cela leur donne un coup de fouet car il n’est plus ici question de correction, d’évaluation, de classement ou de bilan, mais bien plutôt de faire face de façon enjouée à la vie qui les appelle.

L’avantage du discours ternaire (où l’imaginaire est plus performant d’ être symbolisé), c’est de faire intervenir l’Autre (avec un grand A), d’installer la coupure signifiante dans la langue et la Différence absolue comme terme troisième.

C’est cela l’inscription symbolique de la sexuation ; l’acceptation de l’Autre comme n’étant ni simplement masculin ni simplement féminin, mais comme étant à la fois et féminin et masculin !

L’inscription d’un Ailleurs comme faisant trou à la Totalité. Il y a un monde entre la notion d’unité et celle d’unicité !

Exit alors le totalitarisme et les tentatives de planète globale, de solutions globales ou finale.

Cet Autre discours sur l’illettrisme ne peut être envisagé dans un esprit de correction ou même d’entraide, mais seulement à travers le fait que, quel que soit notre niveau scolaire ou intellectuel, nous sommes tous égaux et semblables dans notre rapport à l’illettrisme et à l’Autre.

Ceci est vrai aussi pour notre rapport à la Faute, qu’elle soit originelle ou d’orthographe.

C’est d’ailleurs seulement une fois acquise la notion de l’Autre comme absolu que l’on peut parler de “Tolérance“.

En parler avant comme on le voit partout dans le social, fait de notre discours un discours avorté, binaire, inefficace et escroc !

——————————

C’est pourquoi nous avons cru bon de créer cette association !

 


Noam Chomsky : The Basis of Language: The Human Mind/brain

We have by now, fairly substantial evidence that one of the components of the mind/brain is a language faculty, dedicated to language and its use – where by “language,” now, we mean human language, not various metaphoric extensions of the term. Noam Chomsky, Language and Thought, 34.


Lugwig Wittgenstein
(Tractatus Logico-Philosophicus)

“That the world is my world, shows itself in the fact that the limits of the language (the language which I understand) mean the limits of my world”.

 

Posted in FR

Newsletter

Articles récents

Catégories