Le signifiant lacanien : (Extraits du site : école-lacanienne.net : “Pas-Tout Lacan”) : “La psychanalyse est une expérience qui se situe dans le champ de la parole et qui, à ce titre, commande un examen du langage lui-même en ses éléments constitutifs: les signifiants.

Le signifiant “Europe” : par Charley Supper – “J’ai toujours pensé qu’on ne pouvait utiliser impunément un signifiant plutôt qu’un autre. On n’appelle pas son magasin “Attak” sans que la fonction autonome du signifiant aille son chemin toute seule, indépendamment de la volonté de celui qui l’emploie”. C’est ça, le signifiant, une fonctionnalité !

Le signifiant “Lituraterre : de Lacan : “Ce mot Lituraterre que j’ai inventé, se légitime de l’ Ernout et Meillet comme il y en a peut-être ici qui savent ce que c’est, c’est un dictionnaire étymologique du latin qui n’est pas trop bêtement fait. Cherchez à “lino”, “litura”, vous trouverez, et puis “liturarius” ; il est bien précisé que ça n’a rien à faire avec “littera”, la lettre”.

Le signifiant “s’en tirer” : de Charley Supper : “La définition du signifiant est qu’il se présente sous les auspices conjugués du binaire et du trinitaire. C’est-à-dire qu’on a les deux versants simultanés du signifiant ; le versant imaginaire et le versant symbolique. C’est un binaire trinitarisé”.