Le retournement de l’équateur (ou le passage par le Pôle)

Home   /   Le retournement de l’équateur (ou le passage par le Pôle)

1° Le retournement imaginaire (ou dans la réalité)Prenez une orange (ou une sphère) faites-y une fermeture éclair et retroussez-là !

Vous obtenez ceci, les quartiers sont à l’extérieur !

 

          A                                        B

L’intégralité de l’univers où baigne A se trouve par le retournement, incorporé à l’intérieur de B et comme emprisonné, avec cette impression de perte de vie, que la vraie vie est ailleurs.

 

 

2° Le retournement symbolique

Prenez une sphère, marquez y un équateur puis remontez – le vers le pôle nord.

Les flèches indiquent le vecteur de sens de cette remontée. Le cercle équatoriale est en intention en diminuant de volume.

En franchissant le pôle (Point d’inversion) les flèches vont se trouver inversées de sens.

C’est la différence entre l’intention et l’extention

Intention                   Extention

 

On va retrouver le même équateur, mais les flèches auront changé de sens.

————————————

C’est ce qui se passe pour le sujet de l’inconscient lors du passage de la mort symbolique (ou de la castration symbolique). Le sujet est toujours le même en apparence, mais il a changé de signe. Il est passé de -1, à +1 et ça fait une sacrée différence puisqu’il s’en retrouve sexué !

Le passage nécessite le franchissement d’une limite (ici le point d’inversion du pôle) qui au départ semble mener à une impasse. Il faudra la forcer pour se retrouver être en extention vers l’Un de l’univers (le désir). Le désir dont la fonction est d’achoppement perpétuel à moins de rencontrer la Mort, seule accomplissement total, fini, définitif.

————————————

La personne illettrée a expérimenté le retournement imaginaire et constaté à juste titre qu’il entraîne un sentiment denfermement et d’absence au monde. Elle n’en veut plus rien savoir et refuse l’avant et l’après.

Ni l’un ni l’autre !

Ni sexué ni non sexué, elle fait le mort (imaginaire) comme au tarot !

Cela n’est pas sans nous évoquer l’obsessionnel !

Posted in FR

Newsletter

Articles récents

Catégories