Le caractère de la lettre, par Charley Supper

Home   /   Le caractère de la lettre, par Charley Supper

Faubourg du Temple, mardi 18 décembre 2007

Toute bande, lettre ou figure peut-être envisagée en terme de bord

 

Souvenez-vous de vos débuts scolaires, les pleins et les déliés !

Toute bande, lettre ou figure peut-être envisagée en terme de bord, mais seulement à partir du moment où elle a été déchiffrée. Or déchiffrer signifie seulement pouvoir faire l’échange entre les vides qui bornent, et les pleins qui eux aussi occupent un espace vide. Ceci est mon corps !

Ce qui se présente là est « un scandale dont l’absence rendrait vain l’Univers » (Lacan).

Pourquoi cela plutôt que quoi que ce soit d’autre ?

 

Le corps de la lettre

Inventons une nouvelle lettre qui n’existait pas avant !

Lisez-la !

 

Eh bien, qu’attendez-vous ?

Pas si facile !

 

La lecture d’une lettre est le résultat de tout un processus.

Il faut d’abord un consensus ! Il faut que tous soient d’accord dans une communauté de déchiffrage.

Il faut un consensus sur :

le son

la forme

le sens

Cela fait appel à :

la vue

l’ouïe

la compréhension

le goût chez les soufis qui ne parlent pas de savoir, mais de la saveur des mots

 

Plus tard, il faudra un consensus sur le lien de cette lettre avec les autres pour créer des mots puis des phrases et des textes selon :

le vocabulaire

la grammaire

la syntaxe

la mise en forme

 

Pourquoi une personne illettrée ne peut-elle déchiffrer un texte alors qu’un aveugle le peut ?

 

Revenons à notre nouveau caractère !

Avant de le nommer essayons de voir comment il peut s’intégrer dans l’espace pour créer un sens. Un sens au sens le plus strict, disons droite ou gauche. C’est important lorsqu’on cherche son chemin !

Que se passera-t-il si nous raboutons au hasard ses brins ?

Raboutons pour commencer les brins les plus écartés !

Nous voyons que le nœud persiste !

 

Recommençons maintenant en raboutant deux à deux les brins les plus rapprochés !

Nous obtenons un rond libre. Le nœud a disparu !

 

Nous voyons déjà s’ébaucher ici du sens et de la grammaire !

Les raboutages différents donnent un sens différent !

Mais ce sens dont nous parlons ici, diffère de celui amené par la grammaire en ce sens qu’il n’est pas assujetti au consensus primaire dont nous avons parlé plus haut. Il va de soit, à moins d’être fou !

Un nœud est noué ou dénoué !

Comme on dirait qu’on est ou homme ou femme !

Il est à remarquer que nous aurions pu envisager des raboutages encore différents lesquels auraient donné encore d’autres solutions et d’autres sens !

Nous les ferons une autre fois !

Notons simplement qu’en dehors du consensus et de la grammaire, de nombreux autres critères entrent en jeux dans la difficulté que ressent la personne illettrée au déchiffrage du caractère de la lettre.

Posted in FR

Newsletter

Articles récents

Catégories