ENTRE AMOUR et BARBARIE : La Coupure signifiante, par Charley Supper

Home   /   ENTRE AMOUR et BARBARIE : La Coupure signifiante, par Charley Supper

Seule la coupure signifiante dans le discours permet, par une prise en compte symbolique du vide ou de la mort, d’instaurer la possibilité d’exercice d’un langage sexué.

Essayons d’imager topologiquement notre assertion !

Prenons par exemple une bande Moebius (donc monoface-et monobord par définition).

Faisons lui une coupure mitante qui la rendra biface et bibord.

L’espace vide qui se trouve dégagé entre les deux branches (a et b) de la bande Moebius (devenue biface et bibord suite à la coupure) représente une mémoire de la bande Moebius monobord-monoface initiale d’avant la coupure.

On le voit mieux une fois la coupure opérée en écartant les branches a et b. L’espace intermédiaire est une bande Moebius (ici représentée en noir).

Ainsi, le même discours, prononcé une fois la coupure réalisée, sera sexué car non binaire mais basé sur trois termes :

1

Bande Moebius coupable (non coupée)

2

Bande Moebius coupable.

(puisque coupée au milieu)

 

3

Bande Moebius coupée sur le côté (comme dans la bible, mais avec un autre genre : le côté, pas la côte)

 

Pour le dernier de ces dessins, 3-bande Moebius coupée sur le côté, nous rappelons que Dieu, pour faire une femme à Adam, lui prit le côté et non la côte comme l’on interprété les Catholiques. Une erreur de genre sérieuse car sans cesse répétée. On dit le côté et la côte ! Ce n’est pas la même chose, le et la !

Toujours dans ce dernier dessin, la bande noire apparaît comme une métaphore de l’absence (ou du vide) qui apparaît en 2. Comme une présentification de l‘absence. Comme une représentation symbolique de la mort.

 

Petit lexique de nos abréviation :

A partir d’ici, nous emploierons ces termes :

mf = monoface

mb = mono bord

bf = biface

bb = bibord

mf-mb = monoface-monobord

bf-bb = biface-bibord

 

En terme de bords, dans ce qui précède, il y a identité, identification entre :

  • 1 – Le bord interne (rouge) de la bande Möbius coupée (bb-bf).

 

 

 

  • 2 – et le bord de la bande Moebius (mf-mb) qui est apparue dans l’espace vide entre les deux branches (a et b) de la bande Moebius coupée en son milieu

Il y a identification, car c’est le même bord !

C’est un bord commun aux deux figures ci dessus !

On peut même mettre de la substance entre le bord unique de la figure ci dessous :

 

on obtient alors ce schéma –>

Il faut pour parvenir à voir cette bande Moebius faite d’une substantification du vide un subterfuge qui s’apparente à une métaphore de ce qu’est l’espace de vide qui existe entre le bord unique qui repasse deux fois et donne l’impression d’être deux bords.

Presque comme les enfants qui pour faire des bulles utilisent un appareil qu’ils trempent dans une solution savonneuse.

Ici, l’appareil aurait cette forme au bout d’un manche :

Le tremper dans l’eau mélangée de savon donnerait Une bande Moebius faite d’eau savonneuse

Substance semblable à la libido dont parle Freud, qui est une façon de donner substance imaginaire à une forme spécifique du vide. Rajoutons qu’il est essentiel que cet imaginaire soit symbolisé pour porter ses fruits.

Au niveau de ce qui différencie l’Homme de la Femme, l’on peut voir aujourd’hui le résultat du vilain défaut de vouloir donner forme et substance dans la réalité à ce qui par définition n’en a pas qui soit visualisable, c’est à dire le féminin.

“N’en a pas qui soit visualisable”, ne veut pas dire n’en a pas !

C’est ce qui donne le machisme, cette volonté de créer un référent viril ou masculin alors que seul le référent féminin permet d’atteindre au métier d’Homme (dont il est vrai presque 50% sont des femmes)

Cela n’est pas sans noue évoquer “Le Cantique des Cantiques” des Chrétiens ou l’œuvre de Saint Jean-de-la-Croix:Le Cantique Spirituel”.

Nous sommes ici en plein dans ce que la religion catholique nomme l’incorporation ou la substantification.

Substance du vide qui existe pourtant déjà avant qu’on ne la perçoive mais qui nécessite, afin de rendre notre discours ternaire, c’est à dire sexué, un enregistrement symbolique de notre part qui présidera à l’abandon définitif du discours binaire lequel est toujours le fondement de tous les racismes.

 

non circoncis

 

circoncis

 

 

Avant de conclure, redonnons notre tableau de la sexuation telle qu’elle peut se résumer une fois abandonné le recours au discours binaire

je

homme

tu

femme

il

H/F

 

Je-tu-il

 

La sexuation s’écrira alors ainsi :

 

 

 

Résumons ce que nous avons voulu dire.

Le métier d’Homme (dont l’accès symbolique chez les Chrétiens est représenté par le baptême et chez les Musulmans et les Juifs par le circoncision), le métier d’Homme s’assoit sur :

  • 1 . un abandon définitif du recours au discours binaire et du discours fasciste qui en découle lequel donne naissance au racisme.
  • 2 . un abordage au trinaire ou trinitaire et donc à la sexuation
  • 3 . une prise en compte, un enregistrement de la mort symbolique (ou castration en psychanalyse) qui va de pair avec la sexuation dans le discours.

Pour finir, disons que le fait d’opérer grâce à la bande Moebius une métaphore de la sexuation ne donne pas le mode d’emploi pour opérer le passage chez d’aucuns.

Chacun doit y trouver sa propre voie. Mais simplement dire qu’elle existe et le montrer mathématiquement à l’aide de la bande Moebius, me semble, ou se veut dans les temps de barbarie que nous vivons, un message d’espoir et d’Amour.

Newsletter

Articles récents

Catégories